Démarrer ma démarche

Acheter une voiture d'occasion à un particulier : les 4 étapes clefs

Démarrer ma démarche

Vous voulez acheter une automobile d'occasion ? Pour éviter les arnaques et les difficultés pour obtenir une carte grise à votre nom, découvrez dans ce guide quelles sont les étapes pour acheter une voiture d'occasion sereinement.

En bref

Après avoir cerné le type d'auto à acheter (un compromis entre vos besoins, désirs et votre budget), vous pouvez débuter votre recherche. Lorsque celle-ci aboutit, il convient d'inspecter le véhicule mais également ses papiers (rapport historique, carnet d'entretien, contrôle technique, carte grise). Pensez à souscrire un contrat d'assurance, avant le rendez-vous pour conclure la transaction. Une fois cette conclusion effectuée, vous disposez de 30 jours pour demander une immatriculation à votre nom.

A savoir

✅ Il est plus facile de dénicher une bonne affaire auprès d'un particulier mais la transaction avec un professionnel est plus sûre. Celui-ci est, en effet, est tenu, comme le particulier, a une garantie des vices cachés mais également à la garantie de conformité.

A éviter

❌ N'achetez pas une auto à un particulier sans sa carte grise ou avec une carte grise barrée deux fois. Vous risquez de ne pas pouvoir obtenir une immatriculation à votre nom.

Sommaire

1 - Achat d'un véhicule d'occasion : la phase de recherche

2 - Acheter un véhicule d'occasion : les vérifications préalables

3 - Les formalités le jour de la vente de la voiture d'occasion

4 - J'ai acheté une voiture d'occasion, que faire ?

1 - Achat d'un véhicule d'occasion : la phase de recherche

Quelles questions se poser avant d'acheter une voiture ?

Voici une liste non exhaustive de questions à se poser avant l'achat une voiture d'occasion :

  • Quel est votre budget ?
  • Quel modèle souhaitez-vous ?
  • Quel est le coût de l'entretien et du contrat d'assurance pour ce modèle ?
  • Acceptez-vous un modèle avec des bosses et des rayures ou voulez-vous une occasion impeccable ?
  • Êtes-vous prêt à effectuer des réparations ?
  • Êtes-vous disposé à vous déplacer, quelle est la zone géographique des recherches ?
  • Quel est le prix de la carte grise (attention en cas d'importation d'une occasion, vous êtes susceptible de devoir payer le malus écologique) ?
  • À qui acheter ?

Acheter une voiture à un particulier ou à un professionnel ?

Le marché de l'occasion se scinde en deux, celui des professionnels et celui des particuliers. En cas de recherche d'une marque et d'un modèle précis, les chances de le trouver chez un particulier sont plus vastes. En effet, les garages et concessionnaires n'ont qu'un stock limité de VO. Ce constat est, cependant, à nuancer car des professionnels proposent désormais de choisir son occasion sur le net. En revanche, pour dénicher une bonne affaire avec un faible kilométrage, le marché des particuliers est idéal.

Souvent plus onéreux, l'achat d'un VO auprès d'un professionnel offre une plus grande tranquillité d'esprit. La garantie des vices cachés s'applique aussi bien au vendeur particulier qu'au vendeur pro, mais ce dernier est en général plus enclin à accepter un arrangement à l'amiable. De plus avec un professionnel, l'acheteur est protégé par la garantie de conformité.

Depuis janvier 2022, la garantie légale de conformité est portée à 2 ans. La première année, le vendeur doit prouver que le défaut n'existait pas à la livraison. Passé ce délai, la charge de la preuve incombe à l'acquéreur, qui doit donc prouver que le défaut existait bien à la livraison.
Démarrer ma démarche
Démarrer ma démarche

2 - Acheter un véhicule d'occasion : les vérifications préalables

Une demande d'inspection avant achat de la voiture

L'acheteur a bien entendu intérêt à vérifier l'état de l'auto en demandant à faire un essai et à réaliser une inspection visuelle : présence de rouille ou de taches d'huile sous le véhicule, bon fonctionnement des feux et de la boîte de vitesses, fissure sur le pare-brise, présence de moisissure dans le coffre, bon alignement et emboitement de la carrosserie, état du compartiment moteur (méfiance en cas de présence d'huile), possibilité d'effectuer un bon réglage des sièges etc.

Le futur acquéreur a la possibilité de se renseigner sur le modèle en général, avant d'entamer les négociations, et notamment sur sa cote Argus.

L'historique de la voiture d'occasion

Le vendeur peut fournir à l'acquéreur potentiel du véhicule d'occasion, un lien vers son historique officiel issu des données enregistrées dans le fichier des immatriculations, le SIV. Ce lien se demande gratuitement sur le site Histovec. Ce site donne les informations suivantes :

  • les caractéristiques techniques du véhicule,
  • la date de première mise en circulation,
  • le nombre de propriétaires,
  • les éventuels sinistres ayant donné lieu à nomination d'un expert,
  • les dates et les résultats des contrôles techniques ainsi que l'historique du kilométrage,
  • la situation administrative de la voiture (éventuelle voiture gagée ou faisant l'objet d'une opposition interdisant sa vente ou son don).

Cet historique est à compléter par l'étude du carnet d'entretien et/ou des factures des garagistes pour savoir, par exemple, si la courroie de distribution de l'automobile a été changée.

La vente d'un véhicule avec un CT faisant état d'une défaillance critique à un particulier est interdite. En revanche, elle reste possible en cas de défaillance majeure, l'acquéreur devant alors se charger des réparations et de la contre-visite.

Avant d'acheter la voiture, vérifier sa carte grise

La carte grise donne de nombreuses informations techniques sur un véhicule, comme la marque, le modèle et la version (cases D1, D2 et D3). Elle indique l'identité du titulaire principal et précise s'il est propriétaire ou non du véhicule (cases C1 et C4a). En case C4.1 est notée la présence d'éventuels cotitulaires présumés copropriétaires, qui doivent consentir à la transaction et signer la carte grise barrée.

L'acheteur intéressé doit également vérifier la cohérence du numéro d'immatriculation et du numéro de série. Ce numéro figure à la case E sur la carte et à différents endroits de l'auto, notamment sur son châssis.

Si le vendeur est un garagiste ou un concessionnaire, il peut remettre à l'acquéreur la carte grise au nom des nouveaux propriétaires et le récépissé de la déclaration d'achat (DA).

3 - Les formalités le jour de la vente de la voiture d'occasion

Quels sont les papiers nécessaires pour acheter une voiture d'occasion ?

L'acheteur doit valider un contrat d'assurance le couvrant a minima pour sa responsabilité civile, à partir de la date d'acquisition. Le vendeur peut lui demander de présenter sa pièce d'identité, afin de compléter le certificat de cession (cerfa 13756). Un exemplaire de ce certificat est remis au nouveau propriétaire avec les documents suivants :

  • la carte grise barrée avec son coupon détachable, signée par le vendeur avec la date et l'heure de la transaction,
  • le PV de contrôle technique daté de moins de 6 mois ou de moins de 2 mois si une contre-visite pour défaillance majeure est nécessaire, pour une voiture de plus de 4 ans,
  • un certificat de situation administrative (un certificat de non-gage) daté de moins de 15 jours.

Le paiement de la voiture d'occasion

L'acheteur est autorisé à payer la voiture d'occasion en liquide, à condition que le prix de vente ne dépasse pas 1000€ en présence d'un vendeur professionnel. Il n'existe, en revanche, pas de plafond en cas d'achat à un particulier. Toutefois, un écrit est nécessaire, si la somme dépasse 1500€.

Attention, il s'agit d'un paiement risqué aussi bien pour le vendeur (faux billets) que pour l'acheteur (usurpation d'identité). Les parties préfèrent donc souvent un paiement par chèque de banque ou par virement ou encore par un moyen de paiement sécurisé en ligne, comme PayCar.

4 - J'ai acheté une voiture d'occasion, que faire ?

La demande de carte grise en ligne

Dans le mois suivant son achat, l'acquéreur du VO doit demander une carte grise à son nom, un papier aussi nommé certificat d'immatriculation. Depuis novembre 2017, cette demande ne peut plus se faire aux guichets des préfectures mais uniquement sur internet. Le nouveau propriétaire doit se connecter sur le site de l'ANTS, l'agence nationale des titres sécurisés. Pour limiter les risques de rejet de sa demande, il a la possibilité de se faire accompagner par un professionnel, comme notre plateforme accessible 24h/24 et 7j/7. D'ailleurs, en cas d'achat dans un garage, celui-ci se charge généralement des papiers d'immatriculation.

Le vendeur doit effectuer la déclaration de cession sous 15 jours. S'il le fait sur le site de l'ANTS, il reçoit un code de cession à transmettre à l'acquéreur. Si le vendeur n'effectue pas cette formalité sur le site officiel, l'acheteur est obligé de faire appel à un professionnel habilité.

Quels sont les papiers à fournir pour faire une carte grise ?

Le dossier de demande d'immatriculation comporte les documents suivants :

  • l'ancienne carte grise,
  • le procès-verbal de contrôle technique, si la voiture a plus de 4 ans,
  • la demande de certificat d'immatriculation complétée à l'aide du formulaire cerfa 13750,
  • une pièce d'identité,
  • une copie du certificat de cession,
  • l'attestation d'assurance du véhicule,
  • le permis de conduire de catégorie B,
  • un justificatif de domicile récent, comme une facture d'électricité de moins de 6 mois.

En attendant l'arrivée de la carte grise, le nouveau propriétaire peut rouler avec le certificat provisoire d'immatriculation disponible pour impression sur le site de l'ANTS ou remis par l'intermédiaire.

Démarrer ma démarche
Démarrer ma démarche
Acheter une voiture d'occasion à un particulier
Démarrer ma démarche
Démarrer ma démarche
Acheter une voiture d'occasion à un particulier

Questions fréquentes

J'envisage d'acquérir une Citroën C3 auprès d'un particulier en Belgique. Quelles sont les démarches pour acheter une voiture d'occasion en Belgique ?

En cas d'achat d'une voiture d'occasion en Belgique, le vendeur doit vous remettre un certificat de cession, son certificat d'immatriculation, le certificat de conformité de l'automobile (ou un duplicata payant sera à demander au constructeur), le contrôle technique si le véhicule a plus de 4 ans, le Car Pass (équivalent de l'Histovec en France). Si vous souhaitez conduire le véhicule pour le ramener sur le territoire français, vous devez obtenir une plaque de transit auprès des autorités locales. Vous disposez ensuite de 15 jours pour demander son quitus fiscal auprès de votre centre des impôts, un document indispensable pour demander l'immatriculation en France d'un véhicule importé depuis un pays membre de l'Union européenne.

Sur quels sites pour acheter un véhicule d'occasion ?

De nombreux sites vous aident à trouver votre nouvelle voiture. Ainsi, le site de l’Argus vous permet de calculer la cote officielle d'un véhicule et publie également des annonces. Mais le site avec le plus d'offres est celui de la Centrale. Sur Le Bon Coin, vous trouverez souvent les voitures les moins chères. Et si vous souhaitez une reprise de votre véhicule actuel, vous pouvez vous rendre sur le site d'Amaris.

La démarche en video
La démarche en video
Avez-vous une question ?

⚠️ Si vous avez déjà passé commande, merci d'utiliser le tchat 💬 en bas à droite de l'écran.

Quel véhicule est concerné par votre démarche ?
Acheter une voiture d'occasion à un particulier
Pour aller plus loin
Effectuez votre démarche en ligne
Calculez le prix de votre démarche
d'immatriculation en ligne
démarrer ma démarche
Faites votre démarche en ligne en quelques minutes